⁕ roman policier, ⁕ série, ⁕ Thriller, ❤ Coup de cœur ❤

« Prête-moi ta plume » de Anne-Sara

Ajna de Scorto – 540 pages – Broché

❤❤❤❤❤

Après ▶▶ « La mélodie de la vengeance » nous retrouvons ici Sam Light dans sa huitième enquête et cette fois en retrait de la D.A.N.E.

▶ Deux enquêtes, un dépeceur, d’étranges rencontres inhabituelles qui nous mèneront à Saint-Antonin-Noble-Val (allez visiter ce très beau village perché!)

Je ne vais pas vous raconter l’histoire, juste rappeler que l’écriture de l’auteure peut être tout aussi froide que poétique même sur une scène de crime. Que l’enquête est prenante, intrigante et menée d’une main de maître en écriture de roman noir, mais pas que! Ayant rencontré Anne-Sara à plusieurs reprises j’ai toujours la petite impression de la retrouver dans le personnage de  Sam!

« Le corps de son épouse reposait dans la baignoire dont l’eau s’était colorée de rouge. La tête penchée sur le côté, elle paraissait endormie. L’un de ses longs bras couleur ivoire pendait à l’extérieur et le sang s’était écoulé sur le sol, dessinant une petite mare en forme de cœur. La plaie béante de son poignet ressemblait à une bouche appelant à l’aide en silence. »

Les enquêtes de Sam Light peuvent se lire indépendamment l’une de l’autre, mais je conseillerai de les lire dans l’ordre, pour suivre l’équipe d’enquêteurs et ma profileuse préférée.  Chaque intrigue est différente, les personnages recherchés, décortiqués. L’écriture est poignante et subtile, addictive pour moi. J’espère de tout cœur revoir très vite Anne-Sara et lire d’autres enquêtes. Deux autres romans de l’auteure m’ont  ravie : ▶▶ « Sans-nom » et ▶▶ « Ne l’écoutez pas ».

Ce huitième tome je l’ai gagné par un concours organisé par Ajna de Scorto (éditions à suivre) sur Facebook (trop facile et je suis tombée dessus à sa mise en place). Je remercie les éditions Ajna de Scorto, Anne-Sara et Steph… Un beau coup de cœur!

« Au clair de la lune, mon ami Pierrot. Prête-moi ta plume, et je te ferai la peau… »

Depuis 10 ans un tueur sème des cadavres dans l’Hexagone. Aucun indice. Seul lien : les victimes sont toutes des personnes despotiques et cruelles.

L’assassin se voit-il comme un justicier ?

On le surnomme « le dépeceur ». Garde-t-il la peau comme trophée ou suit-il un rituel ?

Lorsque le colonel Maréchal de la gendarmerie nationale fait appel à la D.A.N.E. (Division des Affaires Non Elucidées), les vieilles rivalités ressurgissent.

À quelques kilomètres de Saint-Antonin-Noble-Val, où demeure la profileuse Sam Light, l’auteur de romances James Bradly est retrouvé sauvagement assassiné. Très vite, Sam fait le rapprochement entre les deux affaires.

Elle décide d’enquêter sous couverture.

Les membres de la D.A.N.E. vont découvrir les méandres du monde méconnu de la littérature.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s