⁕ NetGalley, ⁕ Thriller psychologique

"Valse avec Alice" de Sarah STOVELL

Mon retour – Présentation et extraits – L’auteure –
Lecture de septembre 2018

La semaine passée #NetGalleyFrance proposait en « accès libre » 3 thrillers psychologiques des éditions #HarperCollins, j’ai choisi « Valse avec Alice » pour sa couverture. Et je suis enchantée par ce choix. Un roman qui petit à petit se révèle sous mes yeux par sa noirceur grandissante. Deux femmes, Bo et Alice, l’une écrivaine renommée, la seconde auteure débutante se rencontrent à un atelier d’écriture. 
– « Pour moi, écrire était un lent travail artisanal, chaque mot d’une page une espèce de petite naissance. Un accouchement. Ça me manquait. » 
Enfance traumatisante pour ces deux personnes, ce qui en découlera est ce roman qui verra le jour. J’ai beaucoup aimé la présentation des chapitres, on passe de l’un à l’autre des personnages comme dans un documentaire télévisé ou chacune va nous donner la version de son histoire avec l’autre. Charme, amour, manipulation, mensonge, espoir, folie, écriture, domination… et j’en passe. 
– « Réfléchir, soupeser tout ça, tenter de trouver une explication satisfaisante était épuisant. Je me suis couchée en me disant : Autant me laisser aller à la folie. » 
Je suis passée de l’empathie à une certaine aversion pour l’une ou l’autre dans ce récit aussi triste que sombre. J’ai eu l’impression que la fin laissait une porte ouverte, à voir. Une excellente lecture que je recommande pour les amateurs du genre.
Présentation :

Bo Luxton a tout – une famille aimante, une maison agréable dans le nord-ouest de l’Angleterre, et elle est l’auteure reconnue de plusieurs best-sellers. De son côté, Alice Dark aspire à devenir écrivain. Un peu paumée, elle accumule les boulots sans lendemain et vit aux crochets de son petit ami. Lorsqu’elles se rencontrent, à l’occasion d’un atelier d’écriture, une connexion immédiate, aussi étrange que magnétique, se crée entre elles. Peu à peu Bo et Alice entament une relation obsessionnelle, sombre et torturée – en tous les cas, c’est ce que l’une d’entre elles semble affirmer.
L’auteure :


Née en 1977, Sarah Stovell intervient en tant que conférencière dans le cursus de création littéraire à la Lincoln University.
Valse avec Alice est son premier thriller psychologique.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s