⁕ Littérature

« Les inséparables » de Simone De BEAUVOIR

Lecture de novembre 2020 ➡

L’Herne éditions – 174 pages – Broché

🌸🌸🌸🌸

Qui aurait dit un jour que je lirais cette auteure? Pas moi, mais je suis tombée par le plus grand des hasards sur l’émission « La petite librairie » le 16 novembre dernier en zappant. La description qu’en a fait le présentateur m’a beaucoup plu et le lendemain je commandais ce livre.

La préface est de Sylvie le Bon de Beauvoir, fille adoptive de l’auteure et ce qu’elle écrit relate en fait ce que le présentateur décrit de ce récit, court, intense et qui m’a beaucoup plu. Edité à titre posthume, une iconographie – photos et courriers – complète ce livre.

Mon ressenti a été tout en émotion lorsque l’on sait comment se termine cette amitié entre deux femmes. Deux jeunes filles qui se rencontrent vers l’âge de 8 ans et qui seront inséparables. Une amitié à double tranchant de par le dénie, au départ, de l’une et du trop plein de tendresse pour l’autre. Entre autobiographie et romance, l’auteure n’avait pas l’intention de publier ce texte de son vivant. Une intimité qui à l’époque de leur jeunesse était peut-être trop désinvolte, « rebelle » et mal vue par certaines familles « bien pensantes » et où la religion avait une place de choix…

« Lutter contre le temps, lutter contre l’oubli, lutter contre la mort, « rendre justice à cette présence absolue de l’instant, à cette éternité de l’instant qui aura été à jamais » »

Certains diront : Mais elle n’a jamais lu cette auteure! Et bien voilà, c’est fait et je sais que d’autres romans suivront, je pense à l’instant à : « Tout compte fait ». Il y a quelques fois, sur le téléviseur, des choses intéressantes qui en amènent d’autres…

Je  vous pose en lien l’émission qui m’a fait acheter et lire ce livre :

La petite librairie du 16 novembre 2020

✅ Présentation

Écrit en 1954, cinq ans après la publication du Deuxième sexe, Les Inséparables raconte l’amitié passionnée qui unit Sylvie à Andrée – alter égo de Simone de Beauvoir et d’Élisabeth Lacoin (Zaza) – depuis l’âge de neuf ans où elles font connaissance au Cours Désir. Andrée est joyeuse, impertinente, audacieuse tandis que Sylvie plus traditionnelle et timide se sent irrésistiblement attirée par cette personnalité solaire. Ensemble elles apprennent à se libérer des conventions et des attentes asphyxiantes de leur entourage, ignorantes du prix tragique à payer pour leur liberté et leurs ambitions intellectuelles et existentielle. Cette histoire cathartique pour l’auteur, peut-être trop révélatrice pour être publiée de son vivant, dont la publication aujourd’hui, augmentée de photographies personnelles et de lettres de l’époque entre les deux amies, constitue un véritable événement littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s