⁕ roman policier, ⁕ Taurnada Editions, Thriller policier

« La mort est parfois préférable » de Sacha ERBEL

Taurnada éditions – 232 pages – Kindle –

🚨🚨🚨🚨🚨

Un grand merci aux éditions Taurnada! Sacha est une auteure que j’ai rencontrée il y a quelques années et revue au salon Noir Vézère du Bugue avec un réel plaisir. Je la suis depuis ▶▶ « L’emprise des sens«  ou magie noire et crimes se côtoient.

Avec ce dernier titre « La mort est parfois préférable » Sacha se dévoile et nous présente un roman noir avec une empathie et une sensibilité affinées. Elle nous présente avec un petit spot son roman sur la page des éditions Taurnada, dont vous aurez le lien en fin d’article. C’est une facette d’elle même beaucoup plus intime et tout en émotion.

L’histoire : Yan, femme flic à la Police Judiciaire de Lille, doit enquêter sur le meurtre d’un journaliste, retrouvé dans sa baignoire. En même temps, la seconde équipe avec Brath retrouve un suicidé dans sa voiture, par décapitation… Yan, prise de douleurs insoutenables, que ses collègues ne doivent soupçonnés, fait alors face et bonne figure en ingurgitant des anti douleurs à tour de bras. Pourra-t-elle cacher longtemps cette « araignée » qui la grignote de l’intérieur!?

Voilà un thriller policier où l’auteure nous embarque dans plusieurs intrigues, les chapitres sont bien montés, le roman se lit vite car addictif. Les liens entre les enquêteurs sont mis en avant, une belle famille où les mots ne sont pas les plus importants mais où les regards et les sentiments sont forts et entiers. L’auteure sait de quoi elle parle et nous en fait une belle démonstration dans cette histoire noire, cruelle.  La famille, la santé passent après ce métier où chacun se doit d’être dispo à tout moment, mais à quel prix!

▶▶▶ Lien du spot : clic ICI

Yan est flic à la police judiciaire de Lille. Depuis quelque temps, un « passager clandestin » s’est invité dans sa vie : « l’Araignée », c’est le surnom qu’elle lui a donné. Alors que Yan traque l’auteur du meurtre d’un journaliste connu pour ses reportages à sensation, elle n’a pas d’autre choix que de composer avec son « invisible ennemie » : insidieuse, omniprésente, l’Araignée tisse sa toile, cuisante morsure dans ses chairs survenant n’importe où, n’importe quand… En parallèle, Brath, son collègue, enquête sur la mort étrange d’un homme retrouvé décapité, assis au volant de sa voiture, la tête reposant sur la banquette arrière. En équilibre sur un fil, Yan ne baisse pas les bras, avance sur son chemin de douleurs au risque de se perdre… définitivement.

🚨 La bande-annonce

2 réflexions au sujet de “« La mort est parfois préférable » de Sacha ERBEL”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s