⁕ Littérature, ⁕ Roman noir

« Chat sauvage en chute libre » de Mudrooroo

Asphalte éditions – 193 pages – Broché

💜💜💜💜💜

Remettons dans son contexte d’origine ce roman exceptionnel, paru en 1965, il fut le premier récit publié de la littérature australienne par un aborigène. Il est depuis devenu un classique qui a donné à son auteur une stature d’écrivain dans le monde entier. Rééditer plusieurs années de suite en 1992, 2010 et 2017…

Vous constaterez que la préface se trouve en fin de livre car l’auteur souhaite que le lecteur n’ai aucune interférence à sa lecture. Entrons directement dans ce roman. Une découverte pour moi avec le Prix Étranges Lectures  « Prix des lecteurs » qui débute le 1er novembre 2021 et se termine le 30 avril 2022 auquel je participe pour la seconde fois par ma bibliothèque préférée : ▶▶ Bibliothèque de Saint Geyrac.

Mudrooroo, personnage controversé, ambiguë, mais vrai et sans filtre, jeune métis aborigène, rejeté par la société des blancs et par celle des aborigènes (qui à ce moment vivent à la périphérie des villes, en marge de la population blanche) nous livre ici son combat social et culturel, il sera condamné dès l’âge de 9 ans pour un vol mineur!

« Je sanglote en m’accrochant à elle. Plus rien n’ira jamais bien, désormais. On m’a jugé et reconnu coupable. Et j’ai déjà neuf ans… »

▶▶ Premier chapitre « Liberté retrouvée » :

« Aujourd’hui, c’est fini, les portes vont s’ouvrir et me rejeter, seul et soi-disant libre. Encore une dette payée à la société alors que je ne lui devais rien. J’émerge enfin dans ce paradis de pacotille dont je rêvais depuis dix-huit mois… »

Le conteur se révèle dans les années 1960 en Australie et reviens avec des flash-back sur sa vie de jeune garçon, en partie autobiographique. C’est un homme torturé devant une fatalité létale,  tout en contradiction,  dans un enfermement quelque fois psychologique mais aussi physique avec ses retours réguliers en centre de détention. Un récit poignant, un roman noir ou l’espoir n’est pas au goût du jour. Une chouette couverture.

Ce titre est suivi de « Je suis moi. Et personne d’autre! » où l’auteur nous dévoile la puissance du langage qu’il inclus dans ses textes, sa façon d’écrire, son inspiration. Pour ce premier titre du ▶▶ Prix Étranges Lectures (sur 5 textes) ce fut une très belle découverte. Je le conseille fortement à la lecture pour tous.

Australie, dans les années 1960. Le narrateur, jeune métis aborigène, sort d’un court séjour en prison suite à un cambriolage. Livré à lui-même, il erre entre les bars jazz, où il risque de retrouver ses mauvaises fréquentations, et les plages où flâne la jeunesse dorée locale. Il se heurte de nouveau aux multiples barrières entre lui et les blancs, lui et les Aborigènes, lui et une société dans laquelle il ne trouve pas ses repères.Australie, dans les années 1960. Le narrateur, jeune métis aborigène, sort d’un court séjour en prison suite à un cambriolage. Livré à lui-même, il erre entre les bars jazz, où il risque de retrouver ses mauvaises fréquentations, et les plages où flâne la jeunesse dorée locale. Il se heurte de nouveau aux multiples barrières entre lui et les blancs, lui et les Aborigènes, lui et une société dans laquelle il ne trouve pas ses repères. Dans une librairie, il tombe sur un exemplaire d’ En attendant Godot de Samuel Beckett, qui lui fera l’effet d’un électrochoc…

Parcours initiatique entre spleen urbain et retour à la brutalité du bush, Chat sauvage en chute libre est un roman politique, mais aussi l’histoire d’une rédemption.

Prix des lecteurs 2021 2022 « Étranges lectures »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s