⁕ roman policier, ❤ Coup de cœur ❤

« Surface » d’Olivier NOREK

Pocket – 424 pages – Poche

🧡💛💚💙💜

Sixième titre de cet auteur sous mes yeux et toujours en apnée dans ces lectures. Qui plus est ici nous naviguerons en eaux troubles dans un village englouti suite à la construction d’un barrage. Avalone dans l’Aveyron. Nous quittons Coste et l’on vient à la rencontre de Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, qui se trouve défigurée suite à sa dernière intervention. Celle-ci sera éjectée de son propre service par une mise en éloignement avec un objectif des plus malsains envers ses nouveaux collègues… De Paris elle est envoyée à Decazeville qui regroupe plusieurs petites communes. Mise à mal psychologiquement et physiquement elle devra remonter la pente et cette nouvelle enquête sera ou son exutoire ou sa perte.

« Un cordon de sécurité avait été dressé autour d’un fût rouge d’une hauteur de quatre-vingts centimètres et d’une contenance d’environ deux cents litres, dont le large couvercle avait été ouvert. Bien que la scène se passe à l’air libre, la violente odeur nauséabonde qui en émanait soulevait le cœur de chacun… »

C’est en immersion totale que je suis entrée dans cette intrigue, impossible de lâcher cette lecture, les personnages sont très attachants, l’enquête des plus mystérieuses. Les fantômes remontent d’un passé immergé depuis 25 ans… L’auteur sait bien capter notre attention avec des chapitres courts qui a chaque fois nous donnent des frissons par des scènes  visuelles et terribles, où par quelques indices disséminés. Je n’avais pas envie de  finir ce récit aussi vite mais très prise dans l’histoire le livre a été dévoré en deux fois.

« Les vieilles bâtisses vivent. Qu’elles soient immergées ou non, elle parlent la nuit, grincent, frottent, se contractent ou se dilatent. Sous l’eau, le son se ressent plus qu’il ne s’entend. En vibrations sourdes et étouffées, les ondes meurent juste après leur naissance… »

Je ne me lasse pas de lire l’auteur, depuis « Code 93″ qui deviendra une trilogie, je ne le lâche pas. À cette occasion j’ai eu la chance de le rencontrer à « Noir Vézère » au Bugue en 2016… Purée ça passe, c’était hier! J’espère de tout cœur qu’il redescendra nous voir en Périgord un jour. Un personnage empathique, sensible, avenant, souriant et engagé (Impact, Entre deux mondes), qui vous prend par l’épaule et vous raconte une histoire. Son parcours laisse des traces dans ses écrits, on le ressent! Je ne saurais que vous convier vivement à le lire, peu importe par quel roman, l’accroche est vive et vous ne le lâcherez plus. Addictif de par son écriture, touchant par ses personnages, et encore bien plus, c’est un vrai coup de cœur ❤. « Dans les brumes de Capelans » son dernier roman sortie m’attend dans ma PAL.

« Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police.
Là-bas, personne ne veut de son enquête. »

Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, blessée en service d’un coup de feu en pleine tête, se voit parachutée dans le commissariat d’un village perdu, Avalone, afin d’en envisager l’éventuelle fermeture.
Noémie n’est pas dupe : sa hiérarchie l’éloigne, son visage meurtri dérange, il rappelle trop les risques du métier… Comment se reconstruire dans de telles conditions ?
Mais voilà que soudain, les squelettes des enfants disparus vingt-cinq ans plus tôt, enfermés dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone, au fond duquel dort une ville engloutie que tout le monde semble avoir voulu oublier…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s