⁕ Nouvelle

Nouvelle à lire par Cetro – alias Cédric VETO : "La première fois"

Nouvelle écrite par Cetro sur un thème soumis par moi-même sur Facebook…

« La première fois »



« Bon, Annick, je ne suis pas fier de tout ce que j’ai fait dans ma vie, tu sais.
 
La première fois.
 
Huuuuuum, que de souvenirs agréables.
 
Ce sont des choses qui restent gravées à jamais, ça.
 
Tout ce que nous vivons ensuite me paraît conditionné par la première fois. Parce qu’il n’y en a qu’une, pour chaque chose, bien sûr (ben ouais, tronche en biais).
 
Je me souviens d’elle comme si elle se tenait encore face à moi.
 
Comme souvent, les plus belles rencontres se font de manière totalement fortuite, banale, anodine.
 
Je l’ai rencontrée à Amsterdam, dans l’un de ces quartiers glauques.
 
Froide et distante, je n’étais rien pour elle, et moi, je n’avais d’yeux que pour elle. Elle paraissait si pétillante, et à la fois si éteinte.
 
Ses courbes, sa si jolie robe… j’en ai perdu la tête.
 
Chaque semaine, je revenais avec l’espoir fou de la revoir.
 
Salie par les regards concupiscents des nombreux hommes fréquentant ce quartier chaud, elle ne pouvait me remarquer, me considérer autrement que tous ceux qui bavaient sur elle.
 
La désiraient.
 
Elle était si belle, elle ne pouvait rester derrière cette vitrine, vendue au plus offrant. Je ne pouvais le permettre.
 
Et puis un jour, je me suis enhardi, fou de désir pour elle, j’ai pénétré cette échoppe (ouais, attends un peu quand même, pour le moment, l’échoppe… putain, mais t’es insortable, toi, hein).
 
Je l’ai entraînée à ma suite, et j’ai couru, couru.
 
Deux hommes m’ont bien vite rattrapé (ouais, j’ai jamais été Usain Bolt à vrai dire, mon record au 100 mètres… c’était 25 mètres).
 
Ils m’ont fait comprendre qu’il me faudrait payer.
 
Payer? Devrais-je donc vivre une première expérience tarifée?
 
J’ai vidé mes poches (ouais, putain, attends, les poches, pour le moment), donné tout ce que j’avais à ces deux tortionnaires.
 
Puis nous nous sommes retirés dans un coin tranquille.
 
Ben je vais te dire, je l’ai bien décapsulée, la petite blonde.
 
 
Ma toute première bière, un truc qui ne s’oublie jamais. »

 

 
La page : Cetro de A à Z

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s