⁕ NetGalley, ⁕ Thriller post-apocalyptique

"Erectus" de Xavier MULLER

Mon retour – Extraits – Présentation –
Lecture de novembre 2018

Un roman post apocalyptique que j’ai beaucoup apprécié. Ce genre m’interpelle vivement surtout lorsqu’il est appuyé sur certains faits réels de base, comme celui-ci. De laboratoires peu scrupuleux en expériences de tous genres on sait aujourd’hui que la réalité, de certaines maladies, certains virus, est bien réelle, quant à avoir été inoculés ou manipulés par erreur. 

« Ce retour en arrière de l’évolution est expliqué par le fait que des gènes restés longtemps en sommeil peuvent se réactiver tout à coup – ce dont nous avons de plus en plus de preuves. » 

La présence de gênes anciens dans nos corps est aussi une réalité. 
Pandémie : d’autres romans ont été construits autour de ce sujet que je trouve toujours très intéressant et instructif. A savoir aussi que celle-ci avance à une vitesse incroyable. 

« Quand l’internaute Marmotte 19 interrogea à nouveau Google, l’argument « animaux préhistoriques » renvoyait à 800 000 résultats. Il était alors 9h30 GMT. A 12h15, Google renvoyait à 1 million de résultats » 

Ensuite le roman se déroule sur une histoire très agréable autour de ce fait. Le personnage d’Anna est très touchant et je me suis laissée accompagner par sa détermination. 
On pointe le doigt ici aussi sur la différence entre un monde financier et un monde humain où l’environnement compte. Et je crois qu’aujourd’hui on est en plein dedans. Un récit très efficace et pleins de bonnes réflexions que je recommande aux amoureux du genre. Merci aux édition #XO et à #NetGalleyFrance pour cette belle lecture.
Présentation :

Et soudain l’humanité se mit à régresser 
À Richards Bay, en Afrique du Sud, c’est le choc.
Un homme s’est métamorphosé. Il arbore des mâchoires proéminentes, est couvert de poils, ne parle plus. 
Bientôt, à New York, Paris, Genève, des Homo erectus apparaissent en meutes, déboussolés, imprévisibles, semant la panique dans la population. 
De quel virus s’agit-il ? 
Que se cache-t-il derrière cette terrifiante épidémie ? 
Une scientifique française, Anna Meunier, se lance dans une course contre la montre pour comprendre et freiner cette régression de l’humanité. 
Partout, la question se pose, vertigineuse : les erectus sont-ils encore des hommes ? 
Faut-il les considérer comme des ancêtres à protéger ou des bêtes sauvages à éliminer ? 
Un cauchemar planétaire 

L’auteur :

Xavier Müller a 44 ans. Journaliste et écrivain, il est docteur ès Sciences.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s