⁕ série, ⁕ Thriller, ❤ Coup de cœur ❤, Thriller policier

« Une enquête de la commissaire Edwige MARION » les résumés

Les 13 résumés de la série

✨ Le lien vers l’article de référence : « Les enquêtes de la commissaire Edwige Marion »

1 – « Le sang du bourreau » : Entièrement dévêtue, Nicole Privat est allongée sur un lit. À son côté, un homme séduisant beaucoup plus jeune qu’elle, de ceux avec qui elle n’a jamais osé rêver avoir une aventure. Alors qu’il s’attarde dans la salle de bains, elle s’impatiente. Mais quand la porte s’ouvre enfin, surgit une femme aux cheveux blonds, outrageusement maquillée et perchée sur de hauts talons. Nicole éclate d’abord de rire avant de remarquer la folie dans son regard…

2 – « Mises à mort » : Une femme, debout sur le parapet d’un balcon à Lyon, fait une chute mortelle. Une ancienne gloire de la tauromachie est retrouvée sauvagement assassinée dans une chambre d’hôtel sordide. À des centaines de kilomètres de là, dans un sous-bois, un cadavre carbonisé est découvert, lui aussi mutilé. Edwige Marion, jeune commissaire sémillante et déterminée, est confrontée à une série de meurtres atroces, apparemment gratuits. Les maigres indices dont elle dispose, des pollens de la forêt des Landes et quelques cheveux, confortent son intuition : ces meurtres sont tous liés à la corrida.

3 – « Et pire, si affinités… » : La vie du commissaire Edwige Marion est bouleversée par l’arrivée de la petite Nina, qu’elle vient d’adopter. Un autre événement perturbe son quotidien : sa liaison passionnée avec Léo Lunis, le nouveau capitaine de son commissariat. C’est dans ce contexte qu’une affaire particulièrement difficile – deux viols et un meurtre -lui est confiée. Investie dans son enquête, elle éprouve cependant la sourde sensation d’être épiée, impression accentuée par des coups de fil anonymes. Aussi, quand une nouvelle victime lui confie avoir reconnu Léo comme son agresseur, le comportement incohérent de ce dernier pulvérise le mince équilibre qu’Edwige avait su créer.

4 – « Affaire classée » : Un soir, la commissaire Edwige Marion trouve un paquet posé sur sa boîte aux lettres. À l’intérieur, des petits souliers rouges, identiques à ceux de Lili-Rose, une fillette que la commissaire avait retrouvée au fond d’un puits lors de sa toute première enquête, cinq ans plus tôt… Edwige n’a jamais pu oublier cette affaire, vite classée, puisque la mort de l’enfant avait été considérée par tous comme un banal accident. Qui peut souhaiter qu’elle reprenne l’enquête ? Négligeant les affaires en cours, elle repart sur les traces de Lili-Rose.

5 – « Origine inconnue » : Un dimanche matin dans la banlieue lyonnaise, le commissaire Marion savoure ses premiers jours de vacances, lorsqu’un camion s’approche de sa petite maison isolée. Le livreur déballe devant la jeune femme stupéfaite quinze cartons envoyés par un certain Gus Léman, un ancien ami de son père disparu de la circulation depuis plus de trente ans et qui vient de mourir. Pourquoi l’a-t-il choisie comme légataire ? La question se complique lorsque le commissaire apprend que Gus était un fameux braqueur dans les années 1960. Et qu’elle découvre une photo de lui au bras de sa mère…

6 – « Le festin des anges » : À peine arrivée à Paris, le commissaire Edwige Marion, promue chef de la Brigade des Chemins de Fer, se voit confier sa première enquête dans la capitale. Des adolescents disparaissent gare du Nord. L’un d’eux a été violemment agressé. Lorsque le coupable présumé s’en prend à la meilleure amie de sa fille, Edwige se lance à corps perdu dans l’affaire, quitte à déplaire à son entourage ou à désobéir à sa hiérarchie. Jamais elle n’a été aussi exposée, mais pour sa fille, elle est prête à tout !

7 – « L’ombre des morts » : Le commissaire principal Edwige Marion dirige à Paris la police des gares et des trains, un univers glauque et déprimant. Gare du Nord, l’assassinat d’un vieux truand au cours d’un transfert qu’elle supervise vire au cauchemar. Elle est mise en cause, l’IGS ne la lâche pas, ses troupes se délitent. Elle s’en moque. Plus rien, pas même sa fille adoptive Nina, ne compte pour elle à l’exception de cet homme, Victor, avec lequel elle vit un amour fou depuis quatre mois et qui a disparu, sans explication. Déboussolée, le commissaire Marion, au mépris de toutes les règles, décide de retourner au point de départ de son histoire avec Victor, plongeant ainsi dans l’univers des « transhumants », ces banlieusards qui avalent chaque jour des centaines de kilomètres.

8 – « Crimes de Seine » : Alors que Paris est noyé sous des pluies diluviennes, Edwige Marion, commissaire chevronnée et respectée, est abattue d’une balle dans la tête près des voies de la Gare du Nord. S’agissait-il d’une embuscade ? Valentine Cara et Luc Abadie, ses deux fidèles collaborateurs, mènent l’enquête et trouvent bientôt de quoi aiguiser leurs doutes. Et ça ne s’arrange pas quand Marion, dans le coma, disparaît des urgences. Cara et Abadie se débattent dans une ville paralysée pour la retrouver mais le temps leur est compté, d’autant que la crue de la Seine leur réserve quelques surprises…

9 – « Le jour de gloire » : Dans les rues de Paris, deux adolescents sont retrouvés morts, atrocement mutilés, après avoir été longtemps séquestrés. Le mode opératoire et les similitudes physiques entre les victimes font craindre un tueur en série. L’enquête piétine car les policiers sont distraits par une affaire hors du commun qui concerne un troisième adolescent – et pas n’importe lequel : le fils du président de la République. Pendant ce temps, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, la commissaire Edwige Marion émerge péniblement du coma dans lequel elle a été plongée après avoir reçu une balle dans la tête. Sans trop savoir pourquoi, elle redoute le commissaire Guerry, son ancien collègue, qui rôde dans les parages et se conduit de plus en plus bizarrement. Est-il vraiment celui qu’on croit ?

10 – « Echanges » : La commissaire Edwige Marion est de retour à la Crim, mais une balle dans la tête lui a laissé d’étranges séquelles : hallucinations et pulsions sexuelles inexpliquées. Alors qu’une chasse à l’homme est lancée à travers Paris pour retrouver Gabriel, cinq ans, qui vient d’être enlevé, Marion est écartée des opérations. En attendant qu’elle retrouve ses capacités, on lui confie les affaires non résolues. En étudiant un dossier, elle fait le lien entre une terrible enquête qu’elle a menée vingt ans plus tôt sur la disparition d’enfants et l’enlèvement de Gabriel. Mais ses collègues ne veulent pas l’entendre. Son cerveau ne lui jouerait-il pas des tours ? Sera-t-elle capable de faire la différence entre fantasme et réalité ?

11 – « Dérapages » : Un corps d’enfant est découvert sur une plage du Nord de la France. Un cas troublant qui laisse perplexes les médecins légistes. Même le commissaire Edwige Marion, de la PJ parisienne, n’a jamais rien vu de tel. Simultanément, elle récupère sa fille, choquée et couverte de sang : la jeune Nina a fui Londres et sa soeur Angèle. Elle est mutique. Angèle et son mari, un scientifique renommé, ont disparu. Quels peuvent être les liens entre cet enfant mort noyé, une adolescente traumatisée, et un scientifique spécialiste du génome humain… Le commissaire Marion s’engage dans une enquête périlleuse, où il lui faudra frayer avec l’effroi.

12 – « Tabous » : À quelques jours de Noël, Celia Laporte et son bébé de quatre mois disparaissent brutalement d’une maternité. Le père de l’enfant, issu d’une puissante famille iranienne, est introuvable. L’affaire est complexe. La PJ de Bordeaux décide d’appeler en renfort l’OCRVP de Paris. Edwige Marion, la directrice du service, se rend immédiatement sur place avec son équipe et la jeune psycho- criminologue Alix de Clavery. C’est l’occasion pour la nouvelle recrue, spécialiste des crimes sur enfants, de s’imposer face aux a priori, et de faire ses preuves sur le terrain. Alors que l’enquête des forces de police se heurte à la puissance des tabous, Alix va découvrir une vérité plus terrifiante encore.

13 – « Féroce » : De l’homme ou de l’animal, on ne sait qui est le plus féroce. Des ossements sans tête sont découverts au zoo de Vincennes dans l’enclos des lions. Il s’agit d’enfants. Alix de Clavery, la criminologue de l’OCRVP, fait immédiatement le lien avec la jeune Swan, disparue au zoo de Thoiry six ans plus tôt. S’agit-il du même prédateur ? Alors que les forces de l’Office sont mobilisées pour démanteler une filière pédophile, les voilà atteintes en plein coeur : l’adjoint de la commissaire Marion est retrouvé inconscient, les mains en sang, et une brigadière a disparu. Mais le pire est encore à venir. Une alerte enlèvement est déclenchée : il s’agit d’une petite fille… Un polar intense, d’un réalisme cruel, qui vous tient entre ses griffes sans jamais lâcher prise.

3 réflexions au sujet de “« Une enquête de la commissaire Edwige MARION » les résumés”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s