⁕ Littérature, ⁕ roman contemporain

« Les heures rouges » de Leni ZUMAS

Les Presses de la Cité – 408 pages – Broché –

❤❤❤❤❤

Roman d’actualité et pourtant lors de sa sortie il débute ainsi : « États-Unis, demain! » L’auteure nous raconte l’histoire des femmes de toujours autour de la procréation, l’avortement, l’adoption, la « sorcellerie », la femme mariée, le célibat, le choix… En Oregon, village de pêcheurs, quatre femmes vont passer sous nos yeux et nous raconter leurs heures rouges. Un récit qui m’a beaucoup touchée!

🌸 Ro, 42 ans et biographe, a le désir d’un enfant; Susan, l’épouse, passe sa vie dans son foyer et s’occupe de ses enfants; Mattie, jeune fille de 16 ans , élève de Ro, à l’avenir devant elle; Gin, la guérisseuse, marginale, vit loin dans la forêt, loin des hommes et sera le lien…

Des histoires de vie différentes pour chacune mais toutes reliées, le résumé en dit assez! De nos jours je ne vois pas bien de différences pour certains pays (ou certaines religions). Nous savons toutes que rien n’est acquis, loin de là. C’est un combat qu’elles mèneront, de cœur et de corps, avec l’espoir au bout.

La mise en place des chapitres est très bien menée, les textes s’entrecroisent pour chacune, les liens se font petit à petit. L’auteure a mis en avant la liberté des femmes et la liberté de disposer de son corps. Le combat est en cours, toujours, la société régie par des hommes change mais ce n’est encore pas assez (à mon humble avis). J’ai eu un ressenti émotionnel intense lors de cette lecture qui nous laisse dubitatif quant au devenir des désirs des femmes pour le futur. Un roman contemporain percutant!

États-Unis, demain. L’avortement est interdit, l’adoption et la PMA pour les femmes seules ou en couple, sur le point de l’être aussi. Non loin de Salem, sur la côte Ouest, il y a Ro, célibataire, aux prises avec la biographie d’une exploratrice islandaise du xixe siècle, qui tente de concevoir un enfant grâce à un don de sperme ; Susan, lasse de sa vie de mère au foyer et de la banalité des jours qui passent ; la jeune Mattie, née sous X, qui se rêve scientifique, libre, brillante. Et il y a Gin. Gin la guérisseuse, la marginale, qui vit dans la forêt au milieu de ses animaux. Gin à laquelle les hommes ont décidé de tenir un procès en sorcellerie parce qu’elle a eu le malheur de vouloir venir en aide à ses semblables… À Salem, à l’aube d’une nouvelle ère, ces quatre femmes voient leur destin se lier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s