roman historique

« Le soleil des rebelles » de Luca Di FULVIO

Pocket – 830 pages – Poche –

👑⚔👑⚔👑

Comme dans un comte, Luca Di Fulvio nous dĂ©crit avec moultes talents l’histoire d’un petit prince. Je n’avais jamais lu l’auteur, mais j’avais lu des chroniques sur « Le gang des rĂȘves » dont beaucoup avait aimĂ© et j’ai donc choisi un autre titre pour ne pas ĂȘtre influencĂ©e.

Et comme vous vous en doutez dans un comte il y a les gentils et les mĂ©chants, les riches et les pauvres. Ici rien ne dĂ©roge Ă  cette rĂšgle et c’est sur quelques 840 pages que j’ai Ă©tĂ© happĂ©e par les descriptions, les scĂšnes, l’Ă©poque et les personnages.

«  »Bonne nuit, pĂšre », dit-elle en se glissant hors de la chambre. Ojsternig ne rĂ©pondit pas. Il attendit que sa fille soit sortie, avant de palper son corps Ă©maciĂ©, dessĂ©chĂ© par la rancƓur et le vice. Il Ă©couta le battement de son cƓur. Il n’Ă©prouvait aucune Ă©motion. Aucun sentiment de culpabilitĂ©. Seule la cruautĂ© l’excitait et le faisait se sentir vivant. Avant de s’endormir, il dĂ©cida qu’il ordonnerait le lendemain la premiĂšre pendaison d’un mineur. Pour son divertissement
 »

👑 Royaume de Saxe, 1407, le petit prince hĂ©ritier va assister Ă  une scĂšne des plus horribles, les conditions dans lesquelles il a vĂ©cu jusqu’Ă  ce jour vont s’Ă©crouler! Mais, une jeune fille va le sortir de cette horreur, la suite il faut la dĂ©couvrir par vous-mĂȘme.

En dehors de l’histoire du roman en elle-mĂȘme, l’Ă©criture est assez envoutante pour ne pas lĂącher le rĂ©cit, il ne m’a fallu que quelques jours pour le lire sans m’ennuyer. Et bien sĂ»r « Le gang des rĂȘves » m’attend sagement dans ma PAL.

J’ai toujours eu un petit faible pour les histoires de la haute sociĂ©tĂ© Ă  ces Ă©poques rĂ©volues (Mireille Calmel, Juliette Benzoni en sont des auteures que j’apprĂ©cie pour cela aussi). Les dĂ©tails de cette vie antĂ©rieure et lointaine m’embarquent en un temps ancien oĂč le mĂ©lange des peuples n’Ă©taient pas d’actualitĂ© (on pourrait dire la mĂȘme chose aujourd’hui!). La cruautĂ© et les crimes y sont dĂ©cortiquĂ©s dans tous les sens du terme. L’amour en fait partie sans concession. Luca Di Fulvio est un narrateur de charme, d’Ă©motions, d’aventures, d’humanité  VoilĂ , pour ce roman historique, une  littĂ©rature italienne qui nous transporte au-delĂ  de nos murs.

Royaume de Saxe, 1407. Marcus II, prince hĂ©ritier, grandit choyĂ© dans son chĂąteau, nourri de tartes aux pommes, vĂȘtu de fourrures Ă©paisses le protĂ©geant du froid. Au dĂ©but de l’hiver, tandis que l’enfant s’Ă©merveille de la tombĂ©e des premiĂšres neiges, l’impitoyable Agomar, seigneur du royaume voisin, pĂ©nĂštre avec ses troupes dans l’enceinte fortifiĂ©e. Sous les yeux impuissants du jeune Marcus, les membres de sa famille et de la Cour sont massacrĂ©s.
GrĂące Ă  la fille d’une domestique il parvient Ă  s’enfuir et trouve refuge chez les serfs. Une nouvelle vie commence pour le prince. Mais l’hĂ©ritier saura-t-il oublier d’oĂč il vient pour survivre ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s