Auto édition, ⁕ Feel good

« Le théorème de la licorne » de Gina DIMITRI

Lecture de février 2021 ➡

Auto-édition – 304 pages – Kindle –

🌸🌸🌸🌸

Lecture plaisir avec une auteure qui ne manque pas de piquant. Un feel-good acidulé, rose, qui nous révèle l’histoire incroyable de Crépine, célibataire, esseulée, désespérée, depuis 3 ans, huit mois et sept jours…

« Ah, oui! Au fait, je m’appelle Crépine. Je sais, c’est vilain. Parce qu’à une lettre près, ça fait « crétine ». Sans oublier que dans Crépine, il y a « pine ». Cependant, c’est le prénom dont j’ai hérité de ma grand-mère. »

Le théorème de la licorne nous démontre que tout est possible, dans un ordre aléatoire et avec quelques péripéties incroyables dont Crépine a le pouvoir de générer, sans se forcer. Depuis toujours humiliée et ignorée de par son physique, que vous découvrirez, elle aura peut-être une chance de s’en sortir. Mais les convenances et les protocoles vont la faire bien des fois défaillir.

« J’imagine que je vous prends par surprise, Mlle Davos. Non. Du tout. La dernière fois que j’ai été prise par surprise, j’étais dans un grand magasin, je pensais que la porte était automatique et en fait je me suis écrasée contre la baie vitrée comme une mouette tarée. »

J’ai ri et souri au cours de cette lecture. L’auteure a eu le pouvoir de m’entraîner dans ce récit avec un grand plaisir, une lecture fluide et attirante, sans rentrer dans un roman à l’eau de rose. Ici c’est d’une licorne que l’on parle et c’est autrement bien plus alarmant sérieux.

« Courrester. Il devrait exister un mot pour désigner les moments où l’on a envie de fuir et de rester en même temps. Je propose courrester. Il courreste. Tu courrestes. Je courreste. Je courreste souvent, pour ma part. »

L’auteure a commencé à m’intéresser depuis 2017 avec Une ex (roman policier), elle poursuit avec des romans noirs mais toujours avec des pointes d’humour (noir). Elle nous prend de cours avec ce feel-good que j’ai grandement apprécié, pari réussi!

✅ J’ai lu :

✅ Présentation

Selon le théorème de la licorne, ce n’est pas parce que personne n’a jamais vu de licorne que les licornes ne peuvent pas exister.

Selon moi, le Prince Charmant est une licorne comme les autres. Je ne dis pas qu’il est un mythe. Je dis seulement que je ne l’ai pas croisé…

Jusqu’au jour où je fais la rencontre d’Aristarkh Lvov. Ou, pour être exacte, de sa Majesté Impériale Aristarkh Vassili Aleksandr Lvov.

Il est roi, je n’ai rien d’une princesse. Une histoire comme la nôtre, cela ne s’est jamais vu. Néanmoins, si on se fie au théorème de la licorne…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s