⁕ Littérature, ⁕ roman contemporain

« Graine de sorcière » de Margaret ATWOOD

Lecture de mars 2021 ➡

10/18 – 360 pages – Poche –

🌸🌸🌸🌸

C’est une belle et tendre histoire que nous conte l’auteure ici. Rien de transcendant mais juste une reflexion sur la vie, le deuil, l’enfermement, la rédemption et en première place « La Tempête » de Shakespeare. C’est la base de ce récit atypique, intéressant et tendre.

L’auteure met, aussi, en avant dans ce texte la culture en milieu carcéral et c’est un sujet auquel je suis sensible puisque notre association y a travaillé en montant des cours et projets d’arts plastiques.

« Puis ils jouaient la pièce, scène par scène. Ils ne pouvaient la présenter devant un public : l’administration répugnait à réunir toute la population carcérale en un seul lieu par crainte d’émeutes, et de toute façon il n’y avait pas d’auditorium suffisamment spacieux… Les représentations étaient peut-être un peu rustiques, mais elles étaient authentiques. Felix se prenait à regretter de ne pas avoir réussi autrefois à tirer de ses professionnels la moitié de cette émotion. »

Je ne connais pas cette pièce mais cela n’empêche en rien d’apprécier la mise en scène ici vue par Félix et ses comédiens un peu spéciaux, le résumé en dit assez pour apercevoir l’histoire. Il y aura des moments assez durs, d’autres délicats, mais pour chacun ce sera une révélation sur soi. C’est comme ça que j’ai perçu ce récit.

✅ Présentation

Margaret Atwood réécrit Shakespeare avec brio dans ce nouveau roman rocambolesque et savoureux. Une histoire de vengeance mais aussi de rédemption et surtout une réflexion sur le pouvoir infini de la littérature.

Injustement licencié de son poste de directeur du festival de Makeshiweg, au Canada, alors qu’il mettait en scène La Tempête de Shakespeare, Felix décide de disparaître. Il change de nom et s’installe dans une maisonnette au cœur de la forêt, pour y panser ses blessures, pleurer sa fille disparue. Et préparer sa vengeance.
Douze années passent et une chance de renaître se présente à Felix, l’occasion de donner des cours de théâtre dans une prison. Là, enfin, il pourra voir sa troupe de détenus jouer La Tempête, et tendre un piège aux traîtres qui l’ont détruit. Mais la chute de ses ennemis sera-t-elle suffisante pour permettre à Felix de s’élever à nouveau ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s