⁕ Thriller psychologique

« La maison des voix » de Donato CARRISI

Lecture d’avril 2021 ➡

Calmann-Levy – 304 pages – Broché –

🌸🌸🌸🌸🌸

Encore une fois l’auteur nous entraîne dans un thriller psychologique à la fin époustouflante! Ce ne sera pas un coup de cœur mais il en fallait de peu, le début a été, pour moi, un peu long à se mettre en place. Mais, quand même, l’intrigue reste superbement écrite. Tout est dans la longueur, la fluidité de nous emporter loin dans la psychologie de chacun des personnages. On se pose pas mal de questions tout au long de la lecture.

Pietro Gerber est psychiatre pour enfants, spécialisé dans l’hypnose. Intéressant le thème de cette énigme, l’hypnose me fascine beaucoup. Il va devoir s’occuper d’une jeune femme à contre cœur, mais ira au bout de cette thérapie, malgré l’emprise de cette patiente.

« Quand on demandait à Gerber en quoi consistait son travail, il ne répondait jamais qu’il était « psychologue pour enfants, spécialisé dans  l’hypnose ». Il employait une expression inventée par celui qui lui avait tout appris, et qui résumait parfaitement le sens de sa mission : Endormeurs d’enfants. »

Et dans ce roman on va se perdre avec Gerber et sa patiente à savoir qui endort l’autre… L’histoire d’Hanna Hall n’est pas banale, et au fil des séances on reviendra dans sa vie de petite fille, mais pas que! Et je n’en parlerais pas plus car beaucoup de l’intrigue découle de cette « petite fille », de son vécu, de ses croyances sur sa vie. Le résumé en dit peut-être trop je pense, c’est mon avis, et bien heureuse de ne pas l’avoir lu avant!

L’auteur reste une valeur sûre, ce sera son septième roman que je lis, et comme j’ai une PAL gigantesque j’en ai oublié de lire le précédent « Tenebra Roma »! Ça m’apprendra à ranger mes achats « livresques » dans ordre de lecture et non dans un désordre improbable… Bref, il n’y a que « La femme aux fleurs de papiers » et « La fille dans le brouillard » que je n’ai pas encore acquis. Amateurs du genre ne vous privez pas…

✅ Présentation

Florence, de nos jours. Pietro Gerber est un psychiatre pour enfants, spécialiste de l’hypnose. Il arrive ainsi à extraire la vérité de jeunes patients tourmentés.

Un jour, une consœur australienne lui demande de poursuivre la thérapie de sa patiente qui vient d’arriver en Italie.

Seul hic, c’est une adulte. Elle s’appelle Hanna Hall et elle est persuadée d’avoir tué son frère pendant son enfance.

Intrigué, Gerber accepte mais c’est alors qu’une spirale infernale va s’enclencher : chaque séance d’hypnose révèle plus encore le terrible passé d’Hanna, mais aussi qu’elle en sait beaucoup trop sur la vie de Gerber. Et si Hanna Hall était venue le délivrer de ses propres démons ?

3 réflexions au sujet de “« La maison des voix » de Donato CARRISI”

Répondre à Annick Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s