⁕ Littérature, roman historique

« Bleu de Delft » de Simone VAN DER VLUGT

10X18 – 336 pages – Poche –

💙💙💙💙

Ce roman artistique et historique m’a été conseillée par ma bibliothèque préférée. C’est une perle! Nous découvrons la vie de Catrijn qui débute en campagne néerlandaise. Je n’ai pas une grande habitude de ce style de lecture mais je me suis bien laissée voguer sur cette histoire.

Le bleu de Delft c’est quoi? : Le bleu de Delft désigne la poterie, célèbre dans le monde entier, que l’on produit à Delft depuis le 17e siècle. De 1600 à 1800, elle était prisée des riches familles, qui aimaient à la collectionner dans un esprit de rivalité. Même si les potiers préféraient qualifier leur production de « porcelaine », il s’agissait en fait d’une céramique de qualité inférieure. Le bleu de Delft n’incorporait pas de kaolin, contrairement à la véritable porcelaine, mais était en argile émaillé. Cela ne l’empêcha pas de connaître un succès sans pareil et, à son apogée, d’être produite dans 33 manufactures. Le bleu de Delft est intimement lié à la Hollande. (Source : https://www.holland.com/fr/tourisme/destinations/autres-villes/delft/histoire-du-bleu-de-delft.htm#:~:text=Le%20bleu%20de%20Delft%20d%C3%A9signe,dans%20un%20esprit%20de%20rivalit%C3%A9.)

En dehors du côté artistique du récit il y a Catrijn, une jeune femme qui aura un début de vie mouvementée et qui partira se réfugier à Delft en passant par Amsterdam. Elle poursuivra son but avec les aléas que les femmes peuvent rencontrer à cette époque avec les hommes et dans ce milieu de l’art. La peste en fera aussi des dégâts.

Un roman historique tel une peinture, féministe, bien documenté, qui se lit vite et bien, sans surplus et très interessant. Romantique, aventureux et mystérieux mais sans tomber dans la niaiserie. Je le recommande aux amateurs de ce genre.

Le destin d’une jeune femme du XVIIe siècle et les débuts de la célèbre céramique de Delft. Une histoire magistralement construite sur une femme forte.Au XVIIe siècle, après la mort mystérieuse de son mari, la jeune Catrijn quitte sa campagne néerlandaise pour tenter sa chance à la ville. Le hasard des rencontres la mène à Amsterdam où elle est engagée comme intendante dans une famille. Passionnée de peinture, Catrijn aide la maîtresse de maison à parfaire son apprentissage. Elle fera même la rencontre de Rembrandt dans son atelier. Mais, poursuivie par son passé, en la personne d’un ancien valet de ferme qui menace de révéler les circonstances de la disparition de son mari, la jeune femme doit fuir à Delft où elle est engagée dans une faïencerie, et formée par un ami de Vermeer. Le grand peintre voit d’un oeil bienveillant le succès fulgurant de Catrijn lorsqu’elle met au point le célèbre bleu de Delft.

3 réflexions au sujet de “« Bleu de Delft » de Simone VAN DER VLUGT”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s