⁕ Littérature, roman historique

« Dessiner les nuages » de Sandrine ROY

Les éditions du Loir – 250 pages – Broché dédicacé –

🌸🌸🌸🌸🌸

Après l’excellente série « Lynwood Miller », le non moins exquis « Dilemme », l’auteure nous prend par la main rencontrer Malo et Antoine à Angeville en 1943. Un nouveau genre pour l’auteure qui nous fait du bien, roman historique, roman de solidarité, d’amour de l’humain, mais aussi de discrimination envers la différence, de trahisons, délations… Roman préfacé par Mireille Calmel dont j’ai lu pas mal de romans aussi avec quelques-uns encore dans ma PAL.

« Qu’est-ce qui te prend, Malo ! Tu cherches les ennuis? – Torse bombé, Victor s’est collé à Malo. On dirait un coq orgueilleux et belliqueux. Malo ne se dégonfle pas. Poussé par un instinct de protection dont il ignore lui-même qu’il est doté, il est prêt à tout pour défendre le garçon dont il a la responsabilité. – Faut être gentil avec le petit. – Victor éclate d’un rire mauvais : Je ne suis déjà pas gentil avec ma propre mère, alors ton merdeux, tu sais ce que j’en fais… »

Que de belles émotions envers ces deux personnages. Malo à l’innocence pour lui, lorsqu’il trouve Antoine, il ne se pose aucune question et le prend en charge. Malgré sa mise à l’écart de ce petit village on trouve quelques bons hommes à la critique facile, désobligeante, méchante, acerbe, Malo toujours traité d’imbécile heureux. Mais avec Antoine ils vivent leur petite vie tranquille jusqu’au jour où le curé s’en mêle!

Quelques passages humoristiques par petite pointe notamment lors du dressage d’un percheron, entre autres. Et Antoine grandit au milieu de la forêt avec Malo. Des rencontres inattendues, Adèle, Franz et Rachel, les maquisards,  l’opération « Ailes d’anges » et Firmin Lagrange. Tous ces personnages arrivent au fil de la lecture et font prendre des chemins tortueux, des embûches, mais aussi l’espoir de sortir de cette guerre, de vivre sans restriction, de s’aimer, de ne plus se perdre…

Il y a de ces romans qui vous mettent les frissons tout au long de la lecture, celui-ci en fait partie, il touche le cœur et l’âme. Quelle belle et triste histoire à la fois! De celle que l’on n’a pas envie de quitter mais lu en deux fois, tellement prenante, captivante, troublante et pleine d’humanité.

Ce roman m’a été dédicacé par l’auteure au salon du livre du Verdoyer début juillet, j’ai pu enfin la rencontrer, d’une gentillesse extrême, une chouquette souriante et positive.

Angeville. 1943. Malo, un jeune homme simple d´esprit, vit depuis des années en retrait du village, dans une cabane au milieu de la forêt. À l´arrivée des Allemands, il va recueillir Antoine, un enfant retrouvé vivant dans la tombe fraîchement creusée d´un couple de Juifs. Sur fond d´antisémitisme et d´Occupation, une relation forte va naître entre eux, dans un village confiné et divisé, où l´innocence de Malo est bien souvent trahie. Grâce à ses prédispositions pour la peinture et son instinct de protection poussé à l´extrême, Antoine va mettre des touches de couleur dans cette période noire, liant, sans le savoir, la petite et la grande Histoire.

📚 Autres livres lus de l’auteure :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s