⁕ Littérature, ❤ Coup de cœur ❤, roman autobiographique

« Arrête avec tes mensonges » de Philippe BESSON

Ed. VDP – 160 pages – Broché –

💖💔💖💔💖

Premier titre d’une trilogie autobiographique où l’auteur nous conte un amour caché. Pour certains (vu sur certaines chroniques) c’est « cliché », à ceux-ci je leur répondrais de venir voir comment se comportent certaines personnes lorsqu’elles rencontrent deux hommes ou deux femmes se tenant la main dans la rue. Ici, dans mon village de quelques milles habitants, oui c’est encore comme une maladie, comme d’avoir la peau d’une couleur plus soutenue que la leur, et oui on en est encore là! Et il n’y a pas que chez moi.

Ce récit, sans filtre, m’a bouleversée. Tout d’abord, l’histoire nous emmène dans les années au lycée, cette partie de l’histoire m’a rappelée mes propres souvenirs dans la cours de récréation où les amours ne se dévoilaient pas; où les garçons se devaient d’être beaux, attirants, mais blasés et intouchables, c’est eux qui menaient la dansent et les filles où certains garçons attendaient que l’on s’aperçoive qu’ils existaient à leurs côtés. Quelques groupes de filles d’un côté et de l’autre groupes de gars, des œillades par ci et par là, rare se montraient ceux qui « sortaient » ensemble.  C’est la partie nostalgique de ce titre et pour moi une vraie redescente à l’âge adolescent.

Ensuite il y a cet amour qui petit à petit nous entraîne dans des sentiments doux, une intimité réservé, un appel des âmes et des corps, c’est fort, intrépide et court, mais surtout secret. La vie se chargera de couper court à cette histoire; mais plusieurs années passées… Voilà je n’en dirais pas plus!

« Plus tard, j’écrirai sur le manque. Sur la privation insupportable de l’autre. Sur le dénuement provoqué par cette privation; une pauvreté qui s’abat. j’écrirai sur la tristesse qui ronge, la folie qui menace. Cela deviendra la matrice de mes livres, presque malgré moi… »

L’auteur se dévoile ici et c’est une explosion de beaux et tristes sentiments que j’ai ressenti. Ça pique et c’est le cœur en miette que l’on finit l’histoire, une vraie belle histoire, et l’on sait bien que les fins ne peuvent pas toujours bien se terminer. J’ai hâte de poursuivre avec le second titre de cette trilogie. Je n’en suis pas à mon premier roman de l’auteur et à chaque fois j’en suis émue et chamboulée, à suivre donc.

 » Quand j’étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter :  » Arrête avec tes mensonges.  » J’inventais si bien les histoires, paraît-il, qu’elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J’ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier. Aujourd’hui, voilà que j’obéis enfin à ma mère : je dis la vérité. Pour la première fois. Dans ce livre. Autant prévenir d’emblée : pas de règlement de comptes, pas de violence, pas de névrose familiale. Mais un amour, quand même. Un amour immense et tenu secret.
Qui a fini par me rattraper. « 

📚 Lu du même auteur :

  • « Patient zéro » lu en décembre 2021
  • « L’arrière-saison » lu en décembre 2021
  • « Vivre vite » lu en décembre 2021

Lien pour ces trois titres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s